gototopgototop

AHSL

Association pour l'Histoire du Scoutisme Laïque

Rechercher

Derniers articles parus

1941 : « le Chef » de mai propose une réflexion sur « le Mouvement de jeunesse »

 

… avec une tonalité nouvelle et une proposition de « scoutisme rural ».

 

 

« Le Chef » de mai 1941 est, en quelque sorte, d’une tonalité nouvelle. Ouvert sur un article de Thierry Maulnier qui met l’accent, non plus sur la décadence qu’a connue le pays au cours des cinquante dernières années, mais sur ses réalisations, « le courage et la ténacité de la race démontrés au cours d’une guerre de quatre ans ». Suit un éditorial de Pierre François sur un thème voisin : « Gardons l’esprit de finesse et le sens de la grandeur » pour garder « les élans qui ont le plus animé leurs pères paysans : l’espérance et la foi ».

 

Une double page, intitulée « Chez nous et chez les autres », donne quelques informations sur « Le Scoutisme et l’État » avec un inventaire assez complet : l’Armée, l’Intérieur, l’Instruction Publique (qui accorde une certaine priorité aux associations non confessionnelles), la Marine… Et une « tribune libre » signée de Frédéric Caquelin présente, sans commentaires, le projet de « Mouvement de Jeunesse Français » proposé par Emmanuel Mounier dans la revue « Esprit » de janvier. Il s’agit bien de définir « le » Mouvement de jeunesse, qui devra être « unitaire sans être totalitaire » : il faudra donc « amener les groupements divers à s’interpénétrer tout en respectant la diversité ; opérer une fusion nationale mais sans étatiser, sans politiser… ». Suit une analyse des traditions françaises et des thèmes proposés par l’auteur. Ce texte est proposé aux responsables E.D.F. qui sont appelés à le méditer.

 

Dans le prolongement de l’éditorial de ce numéro, qui fait longuement allusion à la vie paysanne, le numéro suivant, en juillet, est entièrement consacré au « scoutisme rural ».