gototopgototop

AHSL

Association pour l'Histoire du Scoutisme Laïque

1945 : création et présentation des Francs et Franches Camarades

 

En réponse au besoin d'un "grand Mouvement offrant à tous, sans distinction d'origine ou d'opinion, des loisirs attrayants et éducatifs"

 

"Le Chef" de février 1945 - donc très rapidement après la Libération - présente ce "grand Mouvement" sous deux formes différentes :

- un article de Jean Mée en explique l'objectif, l'organisation, les activités, l'esprit... et ses relations avec les E.D.F. dans l'esprit d'un "élargissement du scoutisme".,

- le tract "grand public" correspondant.


Il est clair que cette nouvelle structure est apparue très rapidement après le redémarrage des activités (quelques mois avant la fin de la guerre !) - tout simplement parce que le projet était "dans les cartons" depuis une dizaine d'années. Annie Roux-Déjean a entendu son frère Pierre, Commissaire national de branche, en parler avant la guerre, Pierre François en avait conçu l'essentiel des principes, William Lemit en avait trouvé le nom... C'est avec la coopération de plusieurs associations - la F.F.E., la F.G.S.T., les CEMEA, les A.J. - et de diverses organisations - la Ligue de l'Enseignement, la C.G.T., le S.N.I. - que le projet a pu se concrétiser aussi rapidement. À noter que le Mouvement se présente comme ouvert aux filles et aux garçons, innovation que n'avait connue jusqu'alors que l'association des Faucons Rouges.


Comme les CEMEA, les FRANCAS sont nés de la volonté des responsables nationaux du scoutisme laïque d'élargir leur action éducative. Et les Francas resteront quelques années hébergés... au 66, Chaussée d'Antin.