gototopgototop

AHSL

Association pour l'Histoire du Scoutisme LaĂŻque

Rechercher

Derniers articles parus

2019 : un manifeste des O.N.G. de l'UNESCO - Manifeste

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Index de l'article
2019 : un manifeste des O.N.G. de l'UNESCO
Pourquoi ?
Manifeste
Toutes les pages

 

 

O.N.G. Comité de liaison de l'UNESCO

 

1, rue Miollis, 75732 Paris Cedex 15. TĂ©l : +33 1 45 68 36 68

www.ong-unesco.org Facebook : Ngo-Unesco Liaison Committee


JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FILLE 2018


Madame Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO,

lors du Premier « G20 éducation », Argentine, 5 septembre 2018 :


« L’éducation est le défi du Siècle. C’est pourquoi il était important que l’UNESCO, l’agence des Nations Unies en charge de l’éducation, participe à ce premier G20 dédié à l’Éducation à Mendoza.


J’ai souhaité ici souligner l’importance d’investir dans l’éducation : C’est une priorité absolue dont dépendent toutes les autres. »… « L’inclusion, pour la première fois, de l’éducation dans les discussions du G20 constitue un signe positif d’engagement politique, et ce au plus haut niveau » a-t-elle ajouté.


MANIFESTE


Ce manifeste a été élaboré par le groupe de travail qui a préparé cette

Journée internationale de la Fille 2018.

  • ConsidĂ©rant les très nombreux instruments juridiques depuis la DĂ©claration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 traitant de l’éducation,
  • ConsidĂ©rant les très nombreuses dĂ©clarations prĂ´nant l’importance de l’éducation des filles,
  • ConsidĂ©rant que la fille a droit Ă  naĂ®tre, Ă  survivre et Ă  se dĂ©velopper physiquement et intellectuellement,
  • ConsidĂ©rant que la fille a droit Ă  une protection (l’un des 3 P de la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant) contre les sĂ©vices, la violence, l’inceste,
  • ConsidĂ©rant que la fille a droit Ă  un enseignement primaire gratuit,
  • ConsidĂ©rant que la fille a droit Ă  un enseignement technique et professionnel choisi par elle-mĂŞme afin de lui permettre d’accĂ©der Ă  un mĂ©tier et aux responsabilitĂ©s,
  • ConsidĂ©rant que la fille a droit Ă  une Ă©ducation civique qui en fasse une citoyenne responsable susceptible d’exercer ultĂ©rieurement des fonctions Ă©lectives politiques et associatives dans son pays,
  • ConsidĂ©rant que la fille a droit Ă  une Ă©ducation physique et sportive,
  • ConsidĂ©rant que la fille a droit Ă  ĂŞtre protĂ©gĂ©e contre le travail domestique forcĂ© non rĂ©munĂ©rĂ©, contre l’exploitation sexuelle, contre la prostitution prĂ©sentĂ©e comme un mĂ©tier lucratif,
  • ConsidĂ©rant que la fille a droit Ă  la santĂ© et aux soins gynĂ©cologiques,

  • En rĂ©fĂ©rence Ă  l’Objectif 4 du dĂ©veloppement durable (ODD) Ă  l’horizon 2030 : «Obtenir une Ă©ducation de qualitĂ© est le fondement pour amĂ©liorer la vie des gens et le dĂ©veloppement durable. Outre l’amĂ©lioration de leur qualitĂ© de vie, l’accès Ă  une Ă©ducation inclusive et Ă©quitable peut aider Ă  doter les populations locales des outils nĂ©cessaires pour dĂ©velopper des solutions innovantes aux plus grands problèmes du monde. »

ET POURTANT, EN 2018


  • Nous constatons que la fille en situation de handicap n’est pas assez protĂ©gĂ©e alors qu’elle doit l’être particulièrement,
  • Nous constatons que des millions de filles sont violentĂ©es au quotidien,
  • Nous constatons que des millions de filles sont astreintes Ă  des travaux trop durs Ă  un jeune âge,
  • Nous constatons que 200 millions de filles sont frappĂ©es par l’excision,
  • Nous constatons que 131 millions de filles dans le monde ne sont pas scolarisĂ©es alors que les garçons le sont,
  • Nous constatons que plus de 16 millions de filles sont mariĂ©es de force avant l’âge de 18 ans,
  • Nous constatons que les grossesses prĂ©coces touchent des millions de filles,

TÉMOIGNAGES RECUS EN 2018


  • En rĂ©fĂ©rence aux centaines de tĂ©moignages recueillis par les Organisations Non Gouvernementales partenaires de l’UNESCO ci-dessous mentionnĂ©es auprès de leurs branches nationales et locales dans les diffĂ©rentes rĂ©gions du monde et dont les thèmes rĂ©currents sont : pauvretĂ©, violence sexiste, harcèlement, manque d’accès aux produits d'hygiène en particulier lors des menstruations, viols, prostitution pour obtenir de l’argent pour aller Ă  l’école, mariages forcĂ©s très jeunes, grossesses prĂ©coces, absence, Ă  l’école, d’installations sanitaires et d’eau potable, de toilettes sĂ©parĂ©es entre les filles et les garçons, mines et soldats sur le chemin de l’école, inĂ©galitĂ© d’accès Ă  l’école trop chère poussant les parents Ă  envoyer les garçons Ă  l’école plutĂ´t que les filles, inaccessibilitĂ© pour les enfants prĂ©sentant un handicap, Ă©loignement excessif de l’école et manque de moyens de transport, contrainte de se marier très jeune, de devoir travailler pour gagner de l’argent pour la famille, participation excessive aux travaux mĂ©nagers etc etc…

Nous, ONG partenaires de l’UNESCO ayant préparé la Journée de la Fille 2018,

  • ConsidĂ©rons que, pour ĂŞtre rĂ©alisĂ©s, les ODD Ă  l’horizon 2030, et en particulier l’ODD 4, devraient ĂŞtre assortis de clauses contraignantes, respectĂ©es par tous les Etats.
  • Demandons que la traite, la prostitution enfantine, et le viol des filles soient sanctionnĂ©s comme un crime puni par les lois nationales
  • Demandons que la fille bĂ©nĂ©ficie de la totalitĂ© du cursus scolaire et si possible prĂ©scolaire

  • Demandons que filles et garçons, Ă©duquĂ©s sĂ©parĂ©ment ou non, apprennent Ă  travailler ensemble comme partenaires pour s’assurer que les filles seront considĂ©rĂ©es comme Ă©gales aux garçons.

  • Demandons que soit enseignĂ© Ă  la fille, dès l’enfance, que son sexe n’est en rien infĂ©rieur au sexe masculin, qu’il y a des humains de sexe diffĂ©rent, Ă©gaux en droit et en dignitĂ©
  • Demandons que la protection de la fille soit inscrite, spĂ©cifiquement, dans les lĂ©gislations nationales
  • Demandons que la qualitĂ© de la formation de tous les enseignants soit amĂ©liorĂ©e
  • Demandons que les parents, les enseignants, les chefs traditionnels et religieux soient informĂ©s et formĂ©s pour les impliquer dans le respect de ces droits
  • Recommandons que les filles et les garçons reçoivent une « éducation sexuelle complète » comme prĂ´nĂ©e en 2018 par les Nations Unies et l’UNESCO pour maĂ®triser la fĂ©conditĂ© et se protĂ©ger contre les maladies sexuellement transmissibles
  • Recommandons que les ONG internationales, nationales et locales s'emparent du problème de la non scolarisation des filles et travaillent en lien avec les populations et en coopĂ©ration avec tous les acteurs en particulier leurs gouvernements
  • Sommes dĂ©cidĂ©es Ă  agir plus fortement afin d’en finir avec la maltraitance des filles allant jusqu’à la mort
  • Faisons appel aux Etats afin qu'ils rendent opĂ©rationnelle la reconnaissance du droit Ă  l’éducation de toutes les filles de leur pays
  • Faisons enfin appel Ă  toute la sociĂ©tĂ© civile pour qu’elle soutienne efficacement ce plaidoyer, sensibilise les acteurs locaux et contribue activement Ă  la rĂ©alisation de ces objectifs au service de l’humanitĂ© afin que TOUTES les filles, en 2030, reçoivent une Ă©ducation de qualitĂ©, clĂ© de leur Ă©panouissement, qui leur permettra de trouver leur juste place dans la sociĂ©tĂ© et de devenir des citoyennes conscientes de leurs responsabilitĂ©s et de leurs droits.

L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde

(Nelson Mandela)


31 janvier 2019

Liste des ONG qui ont préparé la Journée internationale de la Fille 2018

 

Alliance Internationale des Femmes (AIF),

Amoko Cultures du monde,

Association Catholique Internationale de Service pour la Jeunesse FĂ©minine, (ACISJF),

Association d'Aide à l'Education de l'Enfant Handicapé (AAEEH),

Association Française des Femmes des Carrières Juridiques (FIFCJ),

Association Internationale des Charités, (AIC International),

Association Mondiale des Guides et Eclaireuses (AMGE),

ATD ÂĽ Monde,

Bureau International Catholique de l’Enfance (BICE),

Business Professional Women International (BPW International),

Centre Catholique International de Coopération avec l'UNESCO (CCIC),

Comité inter pays France Togo,

Conseil International des Femmes (CIF),

 

Conseil International des Femmes Juives (CIFJ),

Eau sans frontières international

Maison de Sagesse,

Miva Fed (femme, éducation et développement)

New Humanity

Organisation mondiale pour l’éducation préscolaire (OMEP),

Pax Christi International

Pax Romana,

Religions Pour la Paix,

Rotary club des Lilas,

Soroptimist International,

SOS Africaines en danger

South Asia Foundation (SAF),

Traditions pour Demain

Union internationale des Associations et organismes scientifiques et techniques (UATI)

Union Mondiale des Organisations Catholiques FĂ©minines (UMOCF),

Zonta International