gototopgototop

AHSL

Association pour l'Histoire du Scoutisme Laïque

2012 : une Assemblée Générale...

Index de l'article
2012 : une Assemblée Générale...
Les territoires de l'association
Un calendrier bien rempli
Toutes les pages

 

... qui fera date, car elle apporte des éléments importants pour l'avenir du Mouvement

 

Une Assemblée Générale « « ordinaire » très… extraordinaire. Comme ils en ont le secret depuis leur création, les EEDF se sont posé, depuis quelques années, des questions sur eux-mêmes, et l’A.G. 2012, aboutissement d’une période de réflexions et d’échanges, a, très démocratiquement, discuté et pris des décisions qui vont l’engager pour quelques années.

Il ne nous appartient pas d’en donner le détail, que chacun pourra trouver sur les documents de l’association. Mais nous pouvons essayer d’en dégager les grandes lignes, à la lecture des textes qui en sont issus.

L’ensemble de ces décisions – modifications de statuts et du règlement général, révision de certaines définitions… - nous semblent répondre à deux grands domaines de préoccupations :

-   améliorer le fonctionnement « démocratique » de l’association, d’une part,

-   améliorer l’organisation de l’association, d’autre part,

ces deux préoccupations convergeant dans le but d’affirmer la présence, l’efficacité et les valeurs du scoutisme laïque, mais aussi sa volonté d’adaptation à la société telle qu’elle est aujourd’hui.

Dans le premier domaine, notons l’apparition, à l’Assemblée générale, de représentants des groupes locaux, modification importante puisque, jusqu’alors, les délégués à l’A.G. étaient uniquement élus par les congrès régionaux. L’expression de tous les membres engagés se traduit donc à tous les échelons et tout au long de l’année, jusqu’à l’Assemblée générale :

 


Dans le deuxième domaine, notons la définition des « structures locales d’animation » (ou S.L.A.) qui englobent les groupes locaux mais aussi toutes les formes d’animation qui peuvent, également, traduite l’action du Mouvement : vacances ouvertes ou adaptées, ludothèques, actions auprès des écoles, etc… Notons aussi la mise en place de « délégués territoriaux » de l’échelon national, à la disposition de plusieurs régions.


Volonté de fonctionnement démocratique et organisation conduisent à la définition d’un calendrier annuel, présenté ci-après, qui donne une idée de l’ensemble de ces propositions pour l’année 2012-2013. Au boulot !