gototopgototop

AHSL

Association pour l'Histoire du Scoutisme Laïque

Rechercher

Derniers articles parus

Un mini-camp du groupe de Loon-Plage

 

… avec un « devoir de mémoire ».

 

 

Compte rendu du mini camp de printemps des Éclaireuses Éclaireurs de France de LOON PLAGE


Sur les chemins de la mémoire …


Pour notre mini camp des vacances de printemps « sur le chemin de la mémoire » , nos jeunes n’ont pas chômé et se sont une nouvelle fois distingués par leur participation découvrant durant ces trois jours historiques tels que le Mémorial d’Ypres en Belgique mais aussi la ville de Poperinge et la Nécropole de Notre Dame de Lorette où une rencontre inopinée mais fortuite s’est tenue avec des amis de la Garde d’Honneur, Daniel et Roger qui perdurent la Mémoire de tous ces valeureux combattants morts à la guerre. Bien évidement notre groupe d’Éclés ne passa pas inaperçu puisque nous portons tenues et foulards, ce qui interroge toujours les personnes que nous rencontrons ; cela nous permet d’entamer de bonne manière les dialogues avec soit des anciens combattants, soit des anciens scouts qui sont toujours ravis de retrouver des jeunes intéressés à l’histoire.

 

Ces enfants tour à tour avec curiosité questionnaient et interrogeaient les personnes rencontrées ici et là…

 

Les responsables du Groupe Paul Émile Victor de Loon plage, n’avaient pas non plus négligé l’organisation et la préparation de ces quelques jours : questionnaires, jeu de découvertes, grands jeux, explo figuraient au programme. Ce mini camp « sur les chemins de la mémoire… » prévalait à l’organisation durant cet été de deux Villages des enfants Copain du Monde, l’un à l’île d’Oléron et l’autre à Gravelines qui seront eux aussi des moments de rencontres importantes avec les quelques 300 enfants venant de pas moins de 25 pays. Force est de constater que pour bon nombre de ces pays à l’époque de la 1re guerre mondiale, la Der des Der, il est vraisemblable que leurs compatriotes ont combattu aux côtés de nos armées.

 

Le climat et la température aidant, les enfants ont pu profiter du feu de camp et de ses crépitements et à la lumière des étincelles et des flammes, entamer une veillée traditionnelle animée de chants, sketchs, jeux menée par Laura et Laurent, tous deux éclaireurs. Ces trois jours actifs furent incontestablement pour nos jeunes éclaireurs durant leurs vacances des instants importants dans leur vie et surtout des souvenirs marquants qu’ils pourront partager avec leurs parents, leur famille, leurs amis et copains d’école.

 

Pour les responsables, il va sans dire que cette grande leçon d’Éducation Populaire a démontré une fois encore l’intérêt que notre Mouvement, à travers ses groupes locaux, peut et doit développer avec ces actions liées au Devoir de Mémoire. Cette leçon d’histoire vivante revêt un caractère plus que symbolique à nos yeux pour ces jeunes qui ne pourront plus jamais croiser les véritables acteurs et témoins de cette tragédie, à qui il nous faut donner les outils pour maintenir la PAIX.

 

Notre démarche pédagogique, dans le cadre du CENTENAIRE de la première guerre mondiale poursuit ce travail de Mémoire et de reconnaissance auquel nous sommes plus qu’attachés avec la JOURNÉE DE LA MÉMOIRE du 30 novembre 2013 partagée avec les anciens éclaireurs, dédiée au Scoutisme et à la Résistance à l’École Militaire à Paris en présence de Résistants Éclaireurs.

 

Prochainement, c’est le Conseil National de La Résistance et LES JOURS HEUREUX que nous expliquerons aux enfants afin de leur apporter toute la lumière sur ces grands hommes qui ont donné, au-delà de leur courage, leur vie pour que la nôtre soit belle aujourd’hui. Au-delà du Devoir de Mémoire, c’est notre devoir de permettre aux jeunes éclaireurs de mieux comprendre notre histoire pour qu’ils puissent à leur tour avec leurs copains du monde préserver la PAIX et la FAVORISER dans le monde entier.

 

Christian HOGARD, Martine KOCH

Responsables du groupe E.E.D.F. Paul Émile Victor de Loon-Plage