gototopgototop

AHSL

Association pour l'Histoire du Scoutisme Laïque

La fin d’un tabou

 

… pour le scoutisme aux U.S.A., avec quelques commentaires du scoutisme catholique français.

 

Articles parus dans « Paris Match » et dans « La Croix », communiqués par Henri-Pierre Debord

 

PARIS MATCH :

 

L’organisation scout américaine «Boys Scouts of America» vient de lever l’interdiction des gays dans son encadrement. Cette décision est une avancée majeure pour les libertés individuelles étasuniennes. En France, la question de l'homosexualité des scouts encadrants reste souvent un non-dit.

 

79% de oui ! La grande organisation scout américaine Boy Scouts of America (BSA), qui acceptait déjà les jeunes scouts homosexuels, a franchi un grand pas en votant, le 27 juillet 2015, la fin de l’interdiction des gays dans son encadrement. Ce vote met ainsi fin à une interdiction des homosexuels, amendée ces derniers temps en faveur des jeunes gays après de multiples campagnes et manifestations, dans cette structure de quelque 2,5 millions de membres et près d’un million d’encadrants bénévoles.

 

Néanmoins, le conseil d’administration de BSA rappelle que « les organismes agréés pourront utiliser les croyances religieuses comme critère de sélection des adultes, y compris concernant les questions de sexualité ». Pour l’organisation, « cela permet aux membres et parents scouts, de sélectionner des groupes qui ont les mêmes idées, au mieux de l’intérêt des familles ». De fait, même avec cette décision annoncée, une organisation scout peut toujours refuser des adultes gays au simple motif d’être rattachée à la religion.

 

Le cas français

 

En France, la question est complètement différente. « Nous sommes une organisation indépendante d'éducation populaire reconnue par l'État donc nos critères de sélections des adultes sont les mêmes que pour les autres organismes, tels que les centres de loisirs ou les colonies de vacances », explique à Paris Match un représentant de « Scouts et guides de France », qui félicite au passage l’annonce de BSA. L’organisation, qui comprend plus de 70 000 membres, ne fait également aucune discrimination envers les religions et les origines des scouts. « Peu importe votre religion, votre origine sociale ou votre orientation sexuelle, Scouts et guides de France est une association pour tous », indique Charlotte Zipper, une ancienne cheftaine à Chantilly.

 

Chez « Guides et Scouts d’Europe », même combat. « Même si l’organisation est fortement influencée par le christianisme, il n’y a pas de discrimination envers les homosexuels. On ne se pose pas de question car nous faisons du scoutisme, pas du militantisme », soulève Henri Brunelet, un chef de clan à Lyon.

 

Désormais, la prochaine étape pour le développement des libertés individuelles aux États-Unis ainsi qu’en France, « sera de faire du thème de l’homosexualité un sujet de discussion dans les diverses organisations scouts », assure Frédéric Monier, du service communication de Scouts et guides de France.

 

LA CROIX :

 

Le scoutisme américain lève les restrictions sur les éducateurs homosexuels.
Longtemps tenus à l’écart de l’ensemble de l’organisation, puis seulement des équipes d’éducateurs, les homosexuels adultes sont désormais autorisés à encadrer les scouts aux États-Unis.

 

Toutefois, la levée de la restriction n’oblige pas les organisations religieuses à engager des bénévoles homosexuels.

 

Le Conseil exécutif national des « Boy Scouts of America » (BSA), a ratifié l’interdiction de la « restriction nationale sur les dirigeants et les employés adultes ouvertement homosexuels », lundi 27 juillet. L’information a été rendue publique sur le site de l’organisation, dans un communiqué qui précise que le texte entre immédiatement en vigueur.

 

En clair, être ouvertement homosexuel ne constitue plus un empêchement pour être éducateur dans une unité de scouts. Désormais, les homosexuels peuvent encadrer des scouts.

 

En mai 2013, après plusieurs manifestations et malgré de fortes oppositions, elle avait autorisé les jeunes homosexuels à intégrer l’organisation. Mais ceux-ci ne pouvaient pas être admis dans l’équipe des encadrants.

 

Influence d’un puissant président

Cette modification intervient juste deux mois après un discours du président de la BSA prononcé le jeudi 21 mai : Robert Gates, ex-patron de la CIA et ancien secrétaire à la défense de 2006-2011.

Dans ce discours, il avait alors affirmé que cette restriction « n’était plus soutenable ». Aussi, sur proposition du comité exécutif, le texte a été ratifié par le conseil national à presque 80 % des voix.

 

Choisir des unités locales plus adaptées

Ce changement important dans la BSA obéirait à un objectif bien précis. Selon le communiqué, il doit permettre « aux membres et aux parents de sélectionner les unités locales, affrétées à des organisations ayant des croyances semblables, qui répondent le mieux aux besoins de leurs familles ».

La diversité des convictions religieuses est souvent source de tensions dans certaines unités locales. Les scouts aux États-Unis sont une organisation laïque. Le développement des jeunes que promeut la BSA est fondé sur les valeurs de la Nation américaine, et non sur une foi religieuse.

 

Les organisations religieuses locales restent libres de leur choix

Toutefois, la levée de la restriction n’oblige pas les organisations religieuses à engager des bénévoles homosexuels. « Cette modification respecte également le droit des organisations religieuses de choisir des dirigeants bénévoles adultes dont les croyances sont compatibles avec les leurs. » Les sections de type religieux peuvent donc continuer à ne pas engager de bénévoles homosexuels.

Le scoutisme américain compte environ 2,5 millions de membres et 1 million d’encadrants bénévoles. Elle est composée de 100 000 sections autonomes, dispersées sur tout le territoire américain. 70 % de ces sections sont des organisations religieuses.

Le scoutisme est un mouvement fondé par Baden-Powell vers 1900. Son objectif est d’aider chaque jeune à devenir un citoyen actif, utile et heureux. Aujourd’hui il est présent partout dans le monde, avec plusieurs branches. Dans certains pays, il a une forte connotation religieuse.

 

Alexis Ngadjama