gototopgototop

AHSL

Association pour l'Histoire du Scoutisme LaĂŻque

Rechercher

Derniers articles parus

2018 : quelques documents d’information

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Index de l'article
2018 : quelques documents d’information
Paroles…
TĂ©moignage
Toutes les pages

 

… sur les services « vacances adaptées » et la perception du handicap

 

 

 

 

Lien pour télécharger la brochure PDF catalogue adultes été 2019 :
https://fr.calameo.com/read/000558489e4c3db6d37e0

 


 



Paroles de vacanciers, paroles d’adhérents


Entretien avec Josélito et Lucille, 18 ans, sur le séjour de Larquinel ( Aveyron)


J   :   Moi ça fait 5 ans que je pars avec les Eclés.

L  :   Moi c’est ma deuxième année.

L  :   Les animateurs sont super gentils, c'est la route qui est longue mais sinon c'est super.

J   :   Mon meilleur souvenir c'est quand on a été à Molines, y'avait une petite fête de village et on a été à la soirée mousse.

L  :   Moi mon meilleur souvenir c'est l'année dernière quand on a dansé la danse bretonne tous ensemble.

J   :   Ce qui est le plus bizarre c'est que quand tu es ici, tu fais des choses que tu ne fais pas chez toi. Ou alors l'inverse. C'est pas pareil que d'habitude.

L  :   Ouais comme faire la cuisine par exemple. Même si j'en fais chez moi mais c'est pas pareil, là c'est pour tout le monde !

J   :   Moi je la fais jamais chez moi. Ce soir j'ai fait riz-carbo ça c'est ma spécialité.

L  :   Vivre en collectif c'est pas toujours facile , il   y en a qui s'entendent bien, d'autres qui ne s'entendent pas.

J   :   Si il y en a qui partent pas, moi j'ai envie de leur envoyer des photos franchement et je leur montre pour leur dire qu'on s'amuse trop.


Entretien avec Thierry et Mickael, Ruffiac (Morbihan) séjour adultes,


Je suis déjà venu à Ruffiac, on campait aussi, pas cette année ; c'est sympa, j'aime beaucoup, les sorties au lac, au marché, les autres sorties ; aussi les activités au centre, pour faire un spectacle ; je suis souvent avec Stéphanie ; avant on ne  se connaissait pas, on s'est rencontré dans le car ; les animateurs nous font des propositions, on propose aussi, on donne des idées.

Remarque spontanée  (hors interwiew) de Mickaël, un habitué des séjours Eclés :

Est ce qu'on peut encore partir aux Eclés après 40 ans (les vacanciers de ce séjour ont jusqu'à 40 ans) ? J'ai 20 ans et je voudrais encore partir quand j'en aurai 40 ;


M, prévoyant, a pu être rassuré ! Si ce n'est pas de l'adhésion à notre projet !


Laissons la parole Ă  des parents...

Lors d'une réunion du Service Vacances :


« Protéger, c'est laisser grandir. Laissons grandir la passion des animateurs et des directeurs qui ont à cœur de faire passer de bonnes vacances. Ils ont aussi pour projet que les personnes qu'ils connaissent poursuivent leur vie après le camp dans des conditions décentes ; ce sont des Éclaireurs. »


 


Extrait d’un ouvrage racontant en bande dessinée le parcours de Bernard Valgaeren, ancien E.D.F. dont la surdité a été difficilement acceptée.

La scène se passe en Belgique Flamande dans les années 50 (au vingtième siècle)

 



 

 

L'ouvrage : Bernarreke. Auteurs : Bernard Valgaeren & Christophe Girard. Éditeur : www.enfantsrouges.com