gototopgototop

AHSL

Association pour l'Histoire du Scoutisme Laïque

1980 : l'éducation communautaire aux champs

 

Un texte de Jean Estève présentant une association locale d'éducation populaire

 

L’éducation communautaire est le plus généralement conçue comme comportant de multiples interactions entre l’enseignement, et plus généralement toute activité éducative, et la communauté locale de proximité ; et ceci demeure essentiel.

 

Cependant l’ouverture, si nécessaire à toute activité éducative, à tout enseignement, ne saurait être limitée par de trop étroites frontières.

 

Certes le séjour en de hauts lieux de civilisation  – Séville, Brême, Bruxelles ou Paris – ne peut que présenter un grand intérêt pour l’ouverture nécessaire à la formation de chacun ; mais on constate aussi que la découverte assez approfondie d’une communauté restreinte, différente, et d’un abord plus aisé, est une source certaine d’enrichissement. C’est ce que propose l’A.B.C.D.E (Association Blieuxoise pour la Coopération, le Développement et l’Éducation).

 

L’association :

 

Implantée à Blieux, petit village des Alpes de Haute Provence, en France, cette association regroupe des habitants du village (dont des enseignants retraités) soucieux d’éviter tout enfermement rural et aptes à faire comprendre et vivre quelque peu à des jeunes de milieu urbain la réalité de la vie à la campagne telle qu’elle a perduré pendant des siècles, riche d’activités qu’ils ignorent, dans un milieu « naturel » qu’ils imaginent plutôt au Kenya avec Tarzan ou dans l’Ouest des westerns.

 

Le projet :

 

Une communauté villageoise, peu nombreuse par définition, est plus aisément pénétrable qu’une communauté urbaine dans sa très riche complexité. C’est cette découverte d’un milieu humain bien limité, cette alphabétisation de la socialité que nous entendons proposer à un groupe restreint pour un temps limité.

 

Les habitants même du village qui acceptent le dialogue proposeront la découverte d’un milieu : la terre (géologie), les végétaux (spontanés et cultivés), les animaux (suvages et domestiques),  enfin et surtout les hommes avec leurs relations entre eux, leurs activités élémentaires d’aménagement et d’exploitation (entretien des canaux, semis, plantations, récoltes, laiterie, fromagerie, pisciculture, scierie, apiculture), tout ceci selon les saisons dont le rythme garde ici toute sa prégnance.

 

La pratique courante en France des « classes de découverte » trouve dans ce projet son épanouissement.

 

Nous voudrions :

- dépasser le tourisme « intelligent »  où s’affirme l’altérité du regardé au regardant,

- mettre l’accent sur l’appréhension compréhensive par de petits groupes de la réalité de la vie communautaire du village,-permettre la découverte de quelques uns des éléments qui ont longtemps modelé la vie des hommes et sont encore essentiels pour une large partie de l’humanité. Un ressourcement en quelque sorte qui élargisse la vision des participants.

- nous ouvrir au-delà des frontières ; nous avons déjà reçu, un peu accidentellement, de petits groupes de jeunes, allemands et anglais, et nous souhaiterions rendre possible plus régulièrement la découverte d’une socialité simple à des jeunes d’autres pays.

 

Les moyens :

 

Notre association dispose sur place d’un « gîte d’étape » permettant de loger vingt personnes au maximum. Maison de village d’une simplicité rustique mais respectueuse d’une hygiène « moderne » (douches, eau chaude). Les membres de l’association, hommes et femmes actifs sur place déjà, sont tout disposés, et parfaitement, aptes à montrer et à faire comprendre à des jeunes les réalités de leurs activités, leur implication dans le milieu, et toujours avec le souci d’une didactique communautaire qui replace chaque fait, chaque geste, dans le lien social.

 

Mais la capacité d’accueil du bâtiment actuel est trop faible pour que nous puissions recevoir l’effectif d’une classe. Une seconde maison du village, très proche de celle que nous avons déjà aménagée, a été acquise. Elle permettra de recevoir un maximum de trente huit personnes (nous ne croyons pas dans ce domaine à une pédagogie de masse). Mais il est nécessaire de finir les travaux et nous sollicitons à cette fin des institutions intéressées une aide (cent mille francs environ) qui permette l’achèvement de l’agrandissement déjà bien avancé.

 

L'association a été créée et organise chaque année, autour de l'observatoire du Chiran, un ensemble d'activités. Voici son programme pour 2012 :

 


 

Événements :

 

- Dimanche 8 janvier : galette des rois, belote, autres jeux.

- Samedi 4 février : crêpes et projection du film de Coline Serreau : « Solutions locales pour un désordre global ».

- Dimanche 4 mars : la vraie route Napoléon. Etape Barrême-Chaudon-Norante.

- Dimanche 11 mars : lecture et vidéo, « le Grand Troupeau » de Giono.

- Samedi 24-dimanche 25 mars. Stage chocolat, Armel.

- Samedi 21 avril : Assemblée générale de l’association.

- Dimanche 22 avril (le jour de l’élection présidentielle) : « La prose du Transsibérien et la petite Jehanne de France ». Cendrars. Théâtre, par la Compagnie Pile ou Versa de Laragne.

- Jeudi 10 mai, 18h30. Lecture théâtrale par Erwan Leroy, La Mobile compagnie. Les faux papiers pendant la résistance. (Organisée par les Archives départementales).

- Fin mai : travaux pour l’ouverture du Chiran.

- 15 juin : ouverture du Chiran.

- Samedi 25 juin : feu du solstice au Chiran.

- Juillet : cueillette de la lavande. Date à préciser.

- Août : distillation de la lavande.

- 14-15-16 août : fête de Senez.

- 17-18-19 août : fête de Blieux. Exposition de photographies d’animaux sauvages prises dans la vallée de Blieux.

- 15 septembre : fermeture du Chiran.

- 6 octobre : on fête les 30 ans de l’ABCDE. (date à confirmer).

 

Activités régulières d’animation de la bibliothèque :


- Films documentaires sur l’agriculture alternative.

- Rassemblement et tri des photos de l’exposition sur les  animaux sauvages.

- Exercices d’intervention sur le site de l’ABCDE.

- Lecture sous forme de devinettes de la petite suite blieuxoise de Benoît Gréan.

- Fabrication de paniers en petits groupes. Dates à préciser.

- À la Castelle : au printemps, après Pâques, initiation à la menuiserie. Fabrication de bancs pour la fête et de lits pour le Chiran.