gototopgototop

AHSL

Association pour l'Histoire du Scoutisme Laïque

Rechercher

Derniers articles parus

1966 : Puits Bertin, investissement du département d’Indre et Loire

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Index de l'article
1966 : Puits Bertin, investissement du département d’Indre et Loire
Plus récent…
Toutes les pages

 

… pour les groupes tourangeaux d’hier et d’aujourd'hui

 

 

Petite histoire d’un investissement : PUITS BERTIN en Indre et Loire


Notes recueillies par Janine Chollet Vallée


Le domaine des E.E.D.F. d’Indre et Loire s’appelle le Puits Bertin, sur la commune de Ferrière sur Beaulieu (RN760) près de la forêt domaniale de Loches. Surface 3500 ha de taillis et haute futaie, avec des chênes de 100 à 150 ans.


Il faisait partie du domaine de la Ragoterie acheté en 1963 par le département d’Indre et Loire pour en faire un collège agricole pour l’enseignement de la polyculture. Ce projet ne verra pas le jour et le Puits Bertin restera à l’abandon.


Les E.E.D.F. recherchaient un endroit pour héberger les week-ends de formation et en congrès régional, il fut demandé à Baloo (René Guillier) de contacter le président du Conseil Général afin d’utiliser les terrains, les bâtiments étant en mauvais état. Palabres…


Le département voulait vendre. Nous avons sollicité, par l’intermédiaire du Dr Yves Le Garrec, conseiller général du canton de Loches, que notre demande d’achat soit prise en considération.


Le 1er avril 1966, le Préfet d’Indre et Loire faisait savoir qu’une visite avait lieu sur le terrain avec les membres des administrations concernées.


Le 13 mai suivant, la réunion plénière du Conseil général d’Indre et Loire consentait la vente des terrains et des bâtiments du Puis Bertin aux E.E.D.F.


Maintenant va commençer le rassemblement des pièces pour la constitution du dossier pour la vente, tant sur le plan départemental que sur le plan de l’association car ne sont pas les Tourangeaux qui vont devenir propriétaire, mais les E.E.D.F. . Que de papiers à fournir – et quelle ambiance ! Préfecture, administrations, notaire, siège national (René Duphil)… Avec interdiction de pénétrer au Puits Bertin avant la signature de l’acte.


Celui-ci sera passé à Tours entre M. le Préfet d’Indre et Loire le 27 octobre 1966 à la Préfecture même – et en l’étude de Maître Vassor pour René Guillier, le 8 novembre 1966 au nom de l’association des E.E.D.F., pour la somme de dix mille Francs.


Maintenant les travaux urgents de sauvegarde (toitures) vont être entrepris. Attention aux dégradations plus importantes et aux frais ajoutés !

Baloo se met à la tâche jusqu’à son départ en mai 1991.

 

Un comité de gestion et d’animation sera constitué afin de faire fonctionner le centre de plein air. Il sera composé de membres E.E.D.F. et d’anciens techniciens.  Des week-ends pour travaux seront organisés pour maintenir et améliorer l’accueil.

 

Un premier rassemblement d’E.E.D.F. d’aujourd’hui et d’anciens aura lieu le 7 octobre 1991.