gototopgototop

AHSL

Association pour l'Histoire du Scoutisme Laïque

Rechercher

Derniers articles parus

Le rôle de Nicolas Benoît

Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

 

Retour aux sources : grâce à Guy Wilmes et à Claudette Wilmes-Lefèvre, nous présentons quelques pages du « plan d'organisation des troupes d'Éclaireurs de France » édité en 1911 par Nicolas Benoît, et quelques documents liés.


Avril 1911 : le Lieutenant de vaisseau Benoît écrit à son Ministre pour attirer son attention sur l'intérêt du scoutisme pour la formation des jeunes Français, et solliciter un détachement pour s'en occuper.


Remarque : ce premier document fait explicitement allusion à Pierre de Coubertin.

Quelques mois après, Nicolas Benoît va éditer un « plan d'organisation des troupes d'éclaireurs » dans lequel on trouve une allusion à la Ligue d'Éducation Nationale, mais aucune allusion à Coubertin ou aux « Éclaireurs Français », créés en octobre par ladite Ligue :

 

Suivent quelques chapitres de définitions du fonctionnement des « troupes d'éclaireurs », à partir d'un « comité local ». Et, pour commencer, une explication du choix du nom d'« éclaireurs » :

avec une précision sur le "serment", qui, dans cette édition, n'est pas "alternatif" : la proposition de Nicolas Benoît ne retient pas du tout l'engagement britannique "devant Dieu" :