gototopgototop

AHSL

Association pour l'Histoire du Scoutisme Laïque

Rechercher

Derniers articles parus

1930 : Maurice Déjean évoque, en 2018, « la vie spirituelle des E.D.F. »

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

… les raisons d'être de notre association.

 

 


Respecter toutes les convictions, les convictions religieuses et celles qui ne prennent  pas cette forme, accueillir chacun sur le même pied d’égalité et dans une atmosphère de compréhension et de sympathie, contribuer à son épanouissement spirituel, telle a toujours été l’ambition de notre association.


Nos fondateurs prirent sur ces problèmes une position nette, toujours conservée par leurs successeurs. Il nous faut d’abord nous rappeler leurs raisons, qui sont nos véritables raisons d’être.


Qui a vécu dans notre Association des Éclaireurs de France sait qu’elle n’a point failli à sa mission, qui est d’être l’ouvrière de l’amitié et de l’unité vivante de la France.


Ou, plutôt, qu’elle n’aurait point failli à cette mission si elle avait eu le nombre et l’efficacité. En 1930, après 28 ans d’efforts acharnés, il n’y avait encore que 2000 éclaireurs. Ce chiffre ridicule porte cependant un témoignage dont  nous pouvons être fiers. Nous avons été vraiment des éclaireurs, des pionniers d’un pays inconnu. C’était une voie nouvelle à bâtir en terre vierge, sans nous appuyer sur aucun travail préalable, sur aucune institution préexistante. Dans chaque localité, il fallait conquérir les individus, un à un et d’abord découvrir ceux qui voulaient bien être conquis.


Il arrivait souvent qu’alors il partait, sans successeur. Ah ! si nous avions confondu notre cause avec celle d’une église  ou d’un groupement politique, on aurait trouvé un successeur mais notre mission exigeait une complète indépendance.