gototopgototop

AHSL

Association pour l'Histoire du Scoutisme Laïque

1919-1921 : du Mouvement des Éclaireuses Unionistes à la Fédération Française des Éclaireuses

Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

 

Le scoutisme féminin est né dans des foyers protestants et a très rapidement affirmée une volonté d’ouverture à toutes, jusqu’à la création en 1921 de la Fédération Française des Éclaireuses.

 

Les premières initiatives sont nées dans des foyers des U.C.J.G. et U.C.J.F. (Union Chrétienne de Jeunes Gens et Unions Chrétiennes de Jeunes Filles) et ont conduit, en 1919 et 1920, à l’organisation de deux « congrès » créateurs du Mouvement des Éclaireuses Unionistes très lié à des organisations :

-   le « congrès national de l’Oiseau Bleu », centré essentiellement sur l’étude de statuts pour une association, les 28 et 29 août 1919,

-   le congrès national de Lyon, qui définit l’organisation du Mouvement et en adopté les statuts, du 12 au 14 juillet 1920.

C’est le congrès d’Épinal, l’année suivante, qui verra la naissance de la F.F.E., avec la participation de sections non adhérentes jusqu’alors au Mouvement des Éclaireurs Unionistes (qui, très provisoirement, avait abandonné le qualificatif d’ «Unionistes» pour témoigner de sa volonté d’ouverture et de non-limitation aux pratiquantes).

Nous avons repris ci-après un certain nombre de documents issus des archives de la F.F.E. retrouvées par Maryvonne Colomb-Chédot. La plupart illustrent les recherches menées par les équipes dirigeantes pour assurer une cohésion entre la volonté affirmée de conserver une référence religieuse et la nécessité d’une adaptation en vue d’une ouverture, le Mouvement étant, alors, le seul à proposer des activités de scoutisme aux jeunes filles par une structure organisée.