Événement : une rubrique sur les activités de l'AHSL

Sur le thème de l'International...

 

Journée de la mémoire du scoutisme laïque novembre 2021

Chères amies, chers amis de l’AHSL, 

 

La préparation de la Journée de la Mémoire 2021 a pris ces dernières semaines une tournure inattendue, surprenante, et qui a provoqué beaucoup d’émoi au sein des EEDF. 

 

Le nombre d’inscrits, le 10 novembre, 17 jours avant le colloque, étant inférieur à une dizaine, vous avez commencé à poser la question du maintien de la rencontre, tout en envisageant une relance. Deux jours après, vous envisagiez unilatéralement d’annuler l’évènement.  

Côté EEDF, la date de l’évènement figurait dans le calendrier national de juin dernier, et l’invitation, déjà parue dans la News-éclair du 29 octobre, avait été de nouveau en Une de la News-éclair du 12 novembre. D’autre part, une relance au niveau des contacts EEDF d’Île-de-France partait le10 novembre au soir.  

 

Bien évidemment une telle décision était nécessaire dans ces délais si on voulait minimiser le risque de non remboursement de frais de transport et d’hébergement des intervenants dans le cas d’une annulation. Il s’agissait aussi bien sûr de ne pas tenir ce colloque devant un public trop peu nombreux. Cependant, il aurait été bien d’attendre le résultat des relances… On sait en effet que des participants potentiels n’étaient pas forcément inscrits, ce qui minimisait l’effectif attendu. 

Quoi qu’il en soit, il aurait été souhaitable, dans le cadre de la convention que notre association a avec la vôtre, que nous puissions être associés à cette décision et pas uniquement placés en copie d’échanges de mails. Dans les faits, nous n’avons pu qu’entériner cette décision dans la précipitation et préparer un message conjoint. 

 

Cette annulation vient au moment où se terminaient les écritures des interventions de l’après-midi, et au moment où notre partenaire du Maroc venait d’obtenir son visa pour participer au colloque et intervenir en présentant le point de vue d’une association scoute sur nos actions éducatives à l’international. C’est pour le moins regrettable. 
 

Par ailleurs, l’exigence d’obtenir les textes des interventions bien en amont du colloque nous interroge de plus en plus : il ne nous semble pas primordial en effet que les actes soient publiés dans les 2 mois qui suivent l’évènement, on peut imaginer un délai plus long, pouvant aller jusqu’au mois du mois de juin suivant pour faire le lien avec l’AG des EEDF, par exemple. Un délai de ce type permettrait de récupérer les textes à la fin du colloque ou dans les jours suivants, ce qui peut sembler suffisant et ce qui permettrait, comme c’est le cas dans ce type de rencontres, de prendre en compte d’éventuels ajouts ou modifications que l’auteur souhaiterait apporter à son texte après avoir pu le présenter et en discuter avec le public. 

 

Enfin, cette annulation est assortie de mots peu élogieux (« problème de fonctionnement interne », "sabotage" de la part de certains "responsables"), et de défiance à l’encontre de notre association en général et de l’Équipe Internationale en particulier, reprochant notamment le fait qu’un week-end de formation pour les équipes qui préparent un séjour à l’international en 2022 ait été programmé en même temps que la Journée de la Mémoire, alors même que cette simultanéité était intentionnelle : il semblait en effet intéressant de permettre aux équipes en formation et aux participants d’assister le samedi matin au colloque. 

 

Cette défiance affichée et cette décision unilatérale nous amènent à envisager de réinterroger la convention entre notre association et la vôtre avec le cadre d’organisation de la JdM et d’édition des actes. Nous aurons à en parler. La matinée du samedi 27 novembre, dorénavant libre, pourrait en être l’occasion. 

 

Bien amicalement à vous, 

Pour le CD, Olivier Morteveille 

Pour l'AHSL Yvon Bastide

 

Imprimer