2020 : Martine et Jean-François Lévy en Côte d’Ivoire

Lun06Avr202009:23

2020 : Martine et Jean-François Lévy en Côte d’Ivoire

Index de l'article

 

PERSONNES RENCONTRÉES :

Au nord,

pour Zanasso, les autorités du village, l’infirmier, les instituteurs, le médecin chef de médecine rurale, qui veille sur les travaux, les autorités de sécurité (nous étions à la frontière du Mali). Et bien sûr les villageois…quelle fête !!!

Et Monsieur le Proviseur du Lycée Houphouët-Boigny de Korhogo dont les élèves seront les partenaires du groupe que je pilote à l’UNESCO sur la non-scolarisation des filles.

À Lopou :

le médecin était absent mais nous avons rencontré son assistant et aussi le commanditaire du bâtiment, l’ancien Ministre de la Jeunesse et des Sports et son épouse. Outre une rencontre et une réception fort agréable, Monsieur le Ministre nous a parlé de la rencontre de la Chambre des Rois et des Chefs traditionnels de la région, qu’il préside, avec le Président de la République pour lui dire que la population veut la PAIX.

À Agboville,

le représentant du Ministère de Tutelle, les élèves, le corps enseignant, le gardien de la ferme, et le Groupe Zéphyr des ELAICI.

À Abidjan :

  • Madame la Ministre de l’Éducation nationale, une amie chez laquelle nous avons dîné, dans sa résidence
  • Madame la Secrétaire d’État à l’autonomisation des filles, dont le Ministère rémunère les enseignantes du CKNF
  • Madame la Cheffe du Bureau UNESCO à Abidjan, pour des projets :
    • d’enseignement aux Fake news au CKNF ;
    • aux grossesses en milieu scolaire pour les ELAICI afin qu’elles deviennent formatrices ;
    • sur le ramassage des déchets et l’environnement.
  • Monsieur le Secrétaire général de la Commission nationale ivoirienne pour l’UNESCO ; au sein de la Commission il y a un LAB qui forme des jeunes à l’informatique ; nous sommes en train d’en monter un CKNF ; et nous pouvons là trouver des appuis.
  • Monsieur le Représentant du Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés, pour lui demander quelques conseils pour le suivi du travail avec l’AISG.
  • Madame le Dr Doumbia Diénéba, directrice du département de la recherche de la paix de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la Recherche de la Paix à Yamoussoukro, qui forme des étudiants à la réalisation de la Paix car ils sont plus susceptibles de trouver des solutions.
  • La Présidente de la Fondation Amadou Hampate Ba afin de mieux faire connaissance avec cet immense écrivain.
  • Un ami, professeur de biologie moléculaire à l’Université d’Abidjan et chercheur à l’Institut Pasteur, originaire de Zanasso, qui nous a orientés sur un projet de formation des femmes aux cultures vivrières.
  • L’Amitié Nationale Scoute et Guide de Côte d’Ivoire : quelques personnes vont reprendre les activités après le décès de 3 présidents successivement depuis 2017.
  • Une séance sur le dialogue interreligieux et la prévention de l’extrémisme violent organisée par USAID et NDI (national demographic institute) pour les chefs religieux de 10 régions. La PAIX

Et puis plein d’autres amis… 3 semaines qui sont passées très vite… il n’y a plus qu’à faire avancer les choses et à repartir dans un an !!!

 

Imprimer